DSO en danger : Les bons réflexes à adopter !

Publié le 22 mai 2019

Rappel de calcul DSO

Comme nous l’avions expliqué dans notre précédent article, il existe deux méthodes principales pour déterminer votre DSO :

 

  • La méthode classique ou comptable
  • La méthode « Count Back » ou épuisement du CA

 

Comment savoir si mon DSO est élevé ou bas ?

Maintenant que vous savez à combien de jours s’élève votre DSO, il convient de relativiser ce résultat. En effet, si vos conditions de paiement font état d’un règlement à 30 jours par exemple, il est évident que vous ne pourrez pas réduire votre DSO en deçà de 30 jours.

 

Concrètement, il faut faire la distinction entre le BPDSO (Best Possible DSO) qui correspond par définition au délai de paiement que vous accordez contractuellement à vos clients et le DSO optimal qui se situe légèrement au-dessus en nombre de jours.

 

Un bon moyen d’estimer son DSO optimal est de le comparer avec celui d’autres entreprises d’envergure similaire et travaillant sur le même secteur d’activité, c’est ce qu’on appelle faire un Benchmark. Dans le cas où les éléments de comparaison viendraient à manquer, appliquer un coefficient à son BPDSO (env. 20%) vous donnera un DSO optimal théorique dont vous pourrez suivre l’évolution dans le temps.

 

Pourquoi mes clients mettent du temps à payer ?

Un DSO élevé peut avoir un impact néfaste sur votre trésorerie. Un DSO important peut vous freiner dans vos investissements pour la croissance de votre entreprise.

 

Alors qu’a contrario, un DSO maîtrisé vous permettra de mieux connaître vos capacités d’auto-financement, et augmentera votre crédibilité auprès de vos éventuels investisseurs et partenaires financiers. Il est plus facile pour une banque d’accorder des financements avec de bonnes conditions quand on justifie d’une trésorerie impeccable.

 

Toutefois, un DSO élevé peut s’expliquer pour plusieurs motifs :

 

  • La gestion de trésorerie de votre client : L’argent qui doit être utilisé pour vous est dépenser pour d’autres investissements.
  • Une mauvaise organisation des processus chez le client 
  • Les litiges : Le client peut être en désaccord avec le produit, la prestation ou la facture fournie.
  • Manque de respect des processus de la part de l’entreprise émettrice de la facture : Par exemple, si vous travaillez avec une entreprise public et que vous envoyez la facture directement au comptable et non sur Chorus Pro.

 

Quelques astuce pour réduire votre DSO

 

Envoyez vos factures plus rapidement grâce à l’automatisation.

 

Facturez rapidement vous permet de réduire votre DSO de façon significative. Pour réussir cette accélération de la facturation, vous pouvez utiliser un logiciel qui permet d’automatiser votre facturation et d’envoyer vos factures de manière quasi-immédiate afin d’être en concordance avec votre activité.

 

Incitez les clients à payer plus rapidement.

 

Anticipez les dates d’échéance des factures de vos clients en leur renvoyant des rappels sur les imminentes factures à payer. Et n’hésitez pas à les remercier une fois celle-ci réglée afin de préserver la relation commerciale.

Pour vos clients « mauvais payeurs », la loi LME prévoit l’application d’une pénalité forfaitaire en cas de retard. La cadre légale prévoit une indemnité forfaitaire de 40€ qui s’ajoute à la pénalité de retard défini dans vos conditions générales de ventes.

 

Faites appel à des expert de la gestion du poste clients

 

Relancer ses clients est une tâche délicate et mérite toute votre attention, le cas échéant, cela peut nuire à votre relation commerciale. C’est pourquoi, faire appel à un prestataire de services peut vous libérer du temps et vous permettra de vous recentrer sur votre métier tout en vous appuyant sur l’expertise de ce dernier.

 

Pour conclure, une réduction de cet indicateur améliore votre BFR et donc votre santé financière. Le maintien d’une bonne relation commerciale est tout aussi important dans la diminution du DSO.

 

Vous souhaitez en savoir plus ? Contactez-nous

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Catégories
Tags
À propos

YRCASH Mag est le magazine spécialiste du Poste Clients et du Besoin en Fonds de Roulement.

Nous traiterons de l’actualité des sujets suivants :
dématérialisation, facturation et relance, sécurité, gestion des paiements, délais, créances, optimisation du DSO, trésorerie, gestion de portefeuilles, relations clients fournisseurs.

Vous pouvez nous retrouver ici

LinkedIn
× S’inscrire à la Newsletter
YRCASH Mag NEWSLETTER

Inscrivez-vous et recevez les informations qui vous permettront d’optimiser votre trésorerie et votre cycle clients.

Social Share Buttons and Icons powered by Ultimatelysocial